L’histoire du gîte

Situé en bordure de la réserve des Gorges de l’Ardèche, notre gîte écologique 1000 PAILLES vous accueille dans un environnement préservé. Intégré à la nature et construit en bois, paille et autres matériaux naturels locaux et bio-sourcés notre gîte est une maison de plain-pied d’une surface de 68 m². Ce bâtiment est réalisé en auto-construction totale et il fait partie d’un ensemble, qui à terme comprendra également une maison de 250 m², actuellement en construction. Une partie de cette « grande maison » sera destinée à l’accueil des vacanciers, nous y avons prévu l’aménagement de trois chambres d’hôtes, d’une salle d’accueil et d’un atelier de peinture. La partie Est de la maison sera notre habitation à l’année.

Les travaux du gîte ont commencé en 2014 et ont duré trois ans (en parallèle nous avions entamé la construction du bâtiment principal). Nous étions logés dans le gîte à partir de 2016 et jusqu’à son ouverture en juillet 2018.

Pourquoi avons nous choisi le nom 1000 Pailles ?

La paille est l’isolant principal de nos bâtiments écologiques. Le projet une fois achevé comportera environ 1000 bottes de paille. Elles sont réparties en 300 pour la construction du gîte et le reste pour la maison principale.

Nous avons souhaité faire un logement sain et en harmonie avec son environnement en utilisant des matériaux d’origine naturelle à faible impact écologique. N’ayant jamais bâti une maison auparavant, pour s’ initier et se former à la construction nous avons effectué des stages et quelques chantiers participatifs avant de nous lancer dans le projet.

Les ballots de paille sont placés dans un couloir formé par une double ossature en bois. Elle reste aujourd’hui uniquement visible par la « fenêtre de vérité » située dans le salon. Un mortier allégé, que l’on peut également apercevoir par la « fenêtre », composé de sciure, chaux, sable et en faible proportion de ciment couvre la paille à l’extérieur et à l’intérieur pour ainsi former un mur solide et cohérent. Ce procédé correspond à la technique GREB (Groupe de Recherches Écologiques de la Baie) développé au Québec. Il y a à ce jour des nombreuses maisons en France construites selon cette méthode.

Les autres matériaux écologiques utilisés dans la construction du gîtes:

Les matériaux à l’intérieur sont aussi d’origine naturelle tel que les induits terre appliqués sur les murs. Nous avons « testé » différents mélanges dont les enduits de terre rouge provenant de notre propre terrain sur les murs de la chambre nord. Pour le sol du salon/cuisine et le couloir nous avons utilisé des tomettes en terre cuite (pare feuilles) provenant d’une ancienne maison dans la Drôme.

En plus de la paille qui assure une très bonne isolation thermique dans les murs, la maison est également isolée en ouate de cellulose soufflée dans les combles, ainsi qu’en liège placé sous la chape. Nous avons opté pour un bardage en bois Douglas à l’extérieur. Toutes les planches ont été peintes en utilisant une peinture écologique « faite maison » à base de farine, d’après une ancienne recette d’origine scandinave.

Site à énergie positive:

Nous avons installé des panneaux solaires pour chauffer l’eau sanitaire. Les toilettes sont à économie d’eau (la douchette sert uniquement pour le nettoyage du tapis). Les matières sont traitées par compostage alors que l’urine est envoyée vers la phytoépuration (traitement des eaux grises par les plantes). Nous nous approvisionnons en électricité chez Enercoop qui est un fournisseur d’électricité d’origine 100 % renouvelable.

Sur le toit de la maison principale nous avons installé 9 kwc de panneaux photovoltaïques. Cette installation de production d’électricité ainsi que le faible niveau de consommation des bâtiments permet d’obtenir un bilan énergétique positif du site (il est produit plus d’énergie ici qu’il n’en est consommé).

Notre projet continue avec les travaux d’aménagement de la maison principale.